50% alc./vol.
WhistlePig Farm, Shoreham, Vermont, États-Unis

Vermont? États-Unis? Mais coudonc, est-ce bien un whisky canadien? C’était pas une soirée canadienne le 13 août dernier au Club de Scotch Whisky de Québec?

Mais oui, ne vous en faites pas. Bien qu’il soit embouteillé au Vermont pour une clientèle largement américaine, mon coup de coeur de la soirée, le WhistlePig 100% Straight Rye, est bel et bien distillé au Canada avec du seigle cultivé à 100% au Canada.

Le propriétaire de la ferme où se déroule l’embouteillage, un curieux homme d’affaires américain du nom de Raj Bhakta, qui a aussi déjà participé à l’émission de Donald Trump The Apprentice, espère un jour y produire du seigle biologique de meilleure qualité que celui qu’on retrouve chez nous.

Mais comme disait Akiro le magicien, fidèle ami de Conan le Déstructeur:

Ceci… est une autre histoire…

Son apperence dorée plutôt neutre au départ devient un peu plus bronzée une fois le verre levé à la lumière.

Nez:
Fond de vanille-caramel. Guimauve grillée. Chocolat After-Eight. Frangipane, cidre de pommes, canne de Noël, muscade, chêne, wow…

Bouche:
Seigle épicé et savonneux, douce vanille, tarte aux pommes, tabac en feuilles et fruits au sirop.

Finale:
Cuir tanné et feuille de tabac. Légèrement fumée et sucrée.

Équilibre:
Complexité époustouflante pour un whisky canadien. Au titre de whisky de Noël par excellence, il déclasse le Redbreast, si seulement il était un peu plus disponible au Québec…

Note: 4/5

%d bloggers like this: