Évalué par Frank J. Plamondon

Nom : The Glenlivet – Captain’s Reserve

Type : Scotch single malt

Région : Speyside, Écosse

Taux d’alcool : 40%

Site web : theglenlivet.com/captains-reserve

Prix : 67,75$

Disponibilité : SAQ #13806126

Le tout dernier scotch de la lignée principale de la distillerie The Glenlivet est le Captain’s  Reserve. L’idée derrière ce scotch est de rendre hommage au Capitaine Bill Grant Smith, l’arrière-petit-fils du fondateur de Glenlivet, M. George Smith.  Dans son jeune temps, ce brave capitaine a combattu au sein de l’armée britannique pendant la Première Guerre Mondiale.  Il s’est ensuite investi dans la distillerie de son ancêtre afin de s’assurer qu’elle perdure pendant la très difficile période de Prohibition.

Tout comme le Founder’s Reserve, c’est un scotch sans mention d’âge (NAS), lequel est vieilli dans d’ex-fûts de bourbon et de sherry pour ensuite être affiné dans des fûts ayant contenus du Cognac.  L’affinement en ex-fût de Cognac est plutôt rare dans le monde du scotch whisky.

Je tiens à  remercier The Glenlivet Distillery pour la  bouteille.

Ma dégustation :

Nez : timide, miel, poire, épices

Goût : fruits blancs, miel, épices, bois épicé

Finale : moyenne, miel, malt, épices, léger boisé

The Captain’s Réserve est d’un cuivré bien brillant.  Au nez, c’est timide et délicat aux premiers instants.  Tout doucement, le miel sucré et les poires se pointent le bout du nez.  Par la suite, la mie de pain et les épices de boulangerie, plus particulièrement la cannelle sucrée, prennent place.  Loin à l’arrière-plan, on peut retrouver quelques notes de tabac frais.

L’entrée en bouche est douce et légèrement sucrée, le miel doré, la poire et la pêche bien mûres sont au premier plan.  Par la suite, sucre d’orge, raisins secs “golden” et petits fruits rouges se marient aux épices de boulangerie. Lentement, quelques notes boisées se laissent accompagner de gingembre.  Un peu de tabac frais apparaît en début de finale.

La finale, que je qualifierais d’un peu courte, est remplie de notes très agréables de miel, de malt et d’épices, cela nous pousse alors à replonger aussitôt dans l’expérience.  Si on laisse le temps à l’ensemble de s’étirer un peu, on a droit à un retour du tabac frais et à quelques notes de barrique légèrement sucrée.

Je ne suis vraiment pas un expert en Cognac et ne peux vous confirmer que ses saveurs y sont bien présentes et prennent leur place…. Cependant, l’ensemble est, selon moi, plus qu’intéressant ! les saveurs, quoiqu’un peu discrètes, sauront quand même plaire à plusieurs.  C’est un beau scotch à offrir aux convives lors des célébrations entourant les Fêtes et même en cadeau à l’amateur curieux qui désire s’aventurer un peu.

Petite réflexion personnelle, peut-être qu’un embouteillage à 43% ou même 46% aurait permis aux différentes saveurs de s’exprimer plus promptement…

%d blogueueurs aiment cette page :