Évalué par Thomas Favre http://www.whiskyandco.net

Talisker essaie de changer son caractère moderne avec l’influence de fûts de porto, chose qu’il faisait jusqu’à la fin du XIXème siècle. Autre point culture, Port Ruighe désignait le port de l’île de Skye d’où partaient les marins écossais participant à la commercialisation du porto…

Nez : c’est un peu jeune : on a un produit tourbé assez végétal avec de la framboise, des notes vineuses, de l’œuf et de l’orange amère. Un nez pas vraiment plaisant, à des années lumières de ce que peut produire Talisker.

Bouche : la texture est moyenne, l’alcool mal intégré. On a toujours un aspect végétal avec du poivre, ces notes vineuses marquées un surnageant de sucre. Ce n’est pas équilibré malgré un retour de l’orange par la suite.

Finale : on a une tourbe un peu plus fumée, de l’épice douce (comme du paprika) ainsi qu’un ensemble assez sucré.

Déception évidente. Cette version est tout simplement le plus mauvais whisky que Talisker ait sorti à ce jour. Outre le parti-pris aromatique, c’est l’insuffisance dans l’équilibre qui fait mal. Un produit bâclé qui sera vite oublié, on l’espère.

Note: 76

%d bloggers like this: