Ces produits seront disponibles en ligne jeudi matin prochain (2 janvier 2020).

GlenDronach Allardice 18 ans Single Malt Scotch 46% – 173,75$ Exclusif SAQ Signature

CSW : Entièrement vieilli en ex-fût de Xérès Oloroso, il apporte des arômes prononcés de dattes et figues séchées, bien sucrées et crémeuses, avec des épices à la pelletée. Complexité hors-du-commun. Définitivement pour les amateurs de Xérès.

QW (2013) : André 82%Anis et fruits sans sucre en purée, caramel Écossais et sherry (évidemment). Bouche de lavande et de pierre de savon, miel et toffee. Représente bien l’essence même de la distillerie, mais à mon sens ne détrône pas le 15 ans Revival pour la lutte au sherry cask.
RV 83%Reste trop tranquille dans l’étagère sauf au moment de vouloir montrer une curiosité à ses convives. Foin chimique et chardon au nez, ça démarre bizarrement et sans la touche de caramel. Meilleur en bouche, la cerise bizarre se présente timidement avec une faible poussée de tourbe, l’expérience étant une déception insuffisamment intense. La finale est toutefois plus douce, mais le mélange de cerise étrange et de chardon est trop fortement disparate.
Patrick 93%Wow!  On jurerait un whisky deux fois plus vieux. Goûte le gros luxe sale.  Nez: Xérès hyper intense.  Chêne brûlé.  Me fait plutôt penser à un Scotch de plus de 30 ans par l’intensité et la chaleur du xérès. Bouche : Chêne brûlé et xérès brûlant. En fait, comme mordre dans la planche de chêne. Aussi, une pointe de délicieuse pierre de savon. Finale : Longue et savoureuse.

An Cnoc 24 ans Single Malt Scotch 46% – 270,50$ Exclusif SAQ Signature

CSW : Riche version de Knockdhu, avec ses fruits en gelée au centre d’un gâteau au chocolat et au café amer. Whisky des plus matures, mais tout de même très équilibré. Combinaison d’agrumes fraîches, de gingembre, de meringue de citron à la cannelle et un riche gâteau de Noël. Équilibre raffiné entre la fraîcheur des fruits et la richesse d’un dessert chocolaté ayant des fruits séchés sur le dessus.

QW (2015) : André 90%De goûter à cette expression si douce et de comparer avec les Flaughter, Rutter… wow, la versatilité de cette distillerie est étonnante ! Petit gâteau aux fruits, les fruits secs, petit côté salé très délicat, vanille du fût, miel, toffee, fines oranges et chêne pas trop extraverti. Petite astringence d’agrumes, tartelette au citron et mousse de vanille fouettée. En bouche, hyper soft avec un kick d’épices vraiment surprenant, les fruits secs et les oranges confites. Finale fruitée à souhait, gâteau aux fruits de Noël, quelques épices disparates, raisins secs. Vraiment bien, surprenant et j’adore la présentation en fût de sherry plus affirmée. Entre le 12 ans et le 24, mon cœur balance, mais pour des raisons bien différentes.
Patrick 90%Un excellent whisky, profond, chaleureux et complexe. Le cuir est prédominant, et la vache semble avoir eu chaud pas mal, car il est plutôt salé! Nez : Caramel, cuir, vanille, le tout avec une touche de fruits mûrs et d’épices. Bouche : Arrivée épicée, boisée, fruitée et surtout succulente! Des notes d’oranges, de miel et de cuir salé viennent compléter le tout. Finale : Longue, savoureuse, s’étire sur les notes de cuir salé.

The Macallan Triple Cask 18 ans Single Malt Scotch 43% – 379,50$ Exclusif SAQ Signature

CSW : De la série Triple Oak anciennement connue sous le nom de Fine Oak, ce whisky démontre un bel équilibre entre le bois américain et les notes de Xérès, contrairement au Macallan Edition 4 présenté précédemment. 

QW (2019) : André 87%Poires caramélisées, chocolat blanc, oranges, vanille, bois de chêne chocolaté, nois de coco séché et rapé. Bien qu’appétissante, la texture en bouche manque de corps. Fruits secs, coconut, chocolat blanc et noir, poires, ananas, oranges qui s’accompagne d’un boisé toasté bien agréable et de notes de caramel ou de sirop d’érable. La finale est sèche et astringente, boisée et épicée. Un des bons Macallan des dernières parutions.
Patrick 89%Un superbe whisky tout en retenue, mais qui saura combler bien des palais! Nez : Parfum très léger, presque absent. Des fruits, des noix et un peu de sucre à du malt parvient à percer. Bouche : Oh, c’est ici que ça se passe! De beaux fruits mûrs, un peu de chêne et du sucre succulent. Finale : D’une belle longueur, fruitée et légèrement épicée.
Martin 86%Nez: Malt séché, légère boucane, pommes, poires, vanille et fleurs. Un peu de caramel et de noix. Assez intéressant! Cassonade! Bouche: Texture décevante, insipide. Par contre de belles saveurs sont au rendez-vous. Vanille, orange, chocolat blanc, malt, épices et chêne. Fleurs blanches. Finale: Agréable, mais courte. Chêne épicé, vague impression de malt et de caramel qui ne reste pas trop longtemps. Pouet-pouet, sac à pouet… Équilibre: Un whisky vraiment pas mauvais, mais pour un whisky de 18 ans, un Macallan et son price tag, de surcroît, un grosse déception.

Categories: Arrivages SAQ

%d blogueueurs aiment cette page :