Ces produits seront disponibles en ligne jeudi matin prochain (14 février 2019).

The Irishman Founder’s Reserve Irish 40% – 55,25$

Mélange de 70% de Single Malt et de 30% de Single Pot Still, donc au final, il s’agit d’une majorité d’orge maltée et d’un peu d’orge non-maltée. Pêches caramélisées en dessert, bonbons au caramel et aux fruits en crème, vanille, cannelle, et une longue finale sur les pommes revenues dans la poële. Très bon irlandais, à prix plus que raisonnable.

Amrut Single Malt 46% – 69,50$

Amrut est l’une des distilleries d’Inde la plus réputée pour la qualité de ses produits et son caractère très distinct des autres grands styles de whisky (écossais (tourbé ou non), irlandais, américain, canadien, japonais, etc.). De par le climat extrêmement chaud de Bangalore (la ville de production), les whiskys s’évaporent à un rythme fulgurant, ce qui accélère le processus de vieillissement. Il faut donc comprendre qu’un whisky indien (vieilli sur place) qui a passé 4 ans en fûts de chêne, équivaudrait approximativement à la maturité d’un Scotch d’environ 10-12 ans. Il faut aussi comprendre que le passage est fûts n’amène pas un côté boisé comme on pourrait avoir l’habitude de voir dans la majorité des autres whiskys (la méthode la plus simple pour bien comprendre est d’y goûter soi-même); je compararerais l’expérience comme étant le résultat d’une réduction en cuisine. Les saveurs sont plus intenses et riches, tout cela avec un certain manque de finesse, ce qui fait le charme et le caractère de la distillerie (ou de ce que j’en ai goûté, puisque plusieurs embouteillages sont très rares en raison de quantités extrêmement limitées). Le whiskys ici-présent, même s’il est l’entrée de gamme de la distillerie, est tout de même un excellent produit, et avant tout représentatif de la chaleur et du style de la distillerie. Des poires ramolies par la cuisson, des poires et encore des poires. Un léger soupçon de fumée vient agrémenter le tout, mais en somme, un whisky assez simple, mais loin d’être mauvais pour autant ! Une distillerie qui gagne et mérite d’être classée parmi les grands, particulièrement pour les produits plus rares comme l’ “Intermediate Sherry”, le “Portonova”, le “Spectrum”, ou même le hors-de-prix et extrêmement rare “Greedy Angels 12 ans” qui fait référence à l’immense part des anges qui a dû être sacrifiée pour produire cet elixir.

Benromach Triple Distilled Single Malt Scotch 50% – 91,50$ Exclusif SAQ Signature

Il y a dix ans, la distillerie distillait pour la première fois leur alcool qui servirait quelques années plus tard à embouteiller ce produit. En plus d’être triple distillé, ce qui n’est pas rare, mais pas commun pour autant, le distillat est très légèrement tourbé, et embouteillé à 50% d’alcool. Comme un irlandais pourrait l’être, nous avons des notes de pommes et de poires, acommpagnées de caramel léger crémeux et d’une touche de fumée de tourbe, à peine détectable, mais qui ajoute tout de même à la complexité, amis avec beaucoup de nuances et de subtilités. Un whisky sommes toutes assez léger et facile à boire, mais qui impose au dégustateur de se concentrer pour en saisir toutes les nuances et subtilités.

Bowmore 18 ans Single Malt Scotch 43% – 128,25$

Un Bowmore qui a acquis beaucoup de complexité de par son vieillissement diversifié, en ex-fûts de Bourbon, de Xérès de types Oloroso et Pedro Ximénez. Sommairement, il s’agit de 12 ans en ex-Bourbon, 3 ans en ex-Oloroso avant d’être finalisé en ex-Pedro Ximénez pendant les trois dernières années. Un des rares tourbés avec mention d’âge substantielle, en partie vieilli en ex-fûts de Xérès, à un prix relativement raisonnable. Une complexité exemplaire : du chocolat crémeux et amer, le sucre et le côté oxydé du PX et de l’Oloroso, tout cela avec une légère tourbe qui survole le whisky. Ce qui est toujours au rendez-vous selon moi avec Bowmore, c’est le mariage impeccable des saveurs : au lieu de goûter plusieurs saveurs séparées, il s’agit plus d’une seule et même saveur, mais à plusieurs facettes. Le seul défaut qu’on peut lui trouver à ce prix et à cet âge, c’est sa concentration. Les saveurs pourraient être quintuplées en intensité et la texture beaucoup plus huileuse si le whisky n’était pas aussi dillué avant l’embouteillage. Tout de même selon moi un incontournable pour les fans de Bowmore, de légère fumée de tourbe saline à la Islay, ou encore de combinaison de tourbé et de Xérès plus riches comme les PX ou les Oloroso.

Royal Lochnagar 12 ans Single Malt Scotch 40% – 128,50$ Exclusif SAQ Signature

Un whisky des Highlands ayant été vieilli principalement en fûts de Bourbon de deuxième remplissage, pour apporter le maximum du bois, sans pour autant sacrifier le côté plus fruité et délicat du distillat. Cette distillerie produit des whiskys très légèrement tourbés. Nous avons donc affaire à un whisky assez léger, sur des notes de citron sucré et légèrement brûlé, d’oranges amères et de caramel vanillé. Pour moi, c’est un peu cher pour ce que j’ai dans mon verre…

Glan An Mor Kornog Roc’h Hir Single Malt 46% – 136,50$ Exclusif SAQ Signature

Enfin un Kornog à la SAQ ! Depuis le temps que les amateurs en parlent, et en achètent en importation privée via des groupes d’achat, il était plus que temps de les voir, même en petites quantités. Il s’agit d’une des bonnes distilleries de France. La série Kornog regroupe les embouteillages qui sont tourbés. Ici vieilli en ex-fûts de Bourbon, il évoque des notes de végétales, fruitées et tourbées. Un bon whisky pour les amateurs de tourbe, qui veulent faire changement d’Islay.

Redbreast 21 ans Irish Single Pot Still 46% – 225,25$ Exclusif SAQ Signature

Selon plusieurs, un des meilleurs Irish Single Pot Still. Mature, complexe, nuancé, riche, moelleux… Vous connaissez d’autres qualités qu’un whisky peut avoir ? Probablement que ce whisky les a. En quantité hyper limitée, c’est probablement le plus grand vol que vous ferez à la SAQ si vous pouvez mettre la main sur une bouteille. Un whisky majestueux, exceptionnel, et même selon certains (lire : moi), parfaitement équilibré. À goûter et bien sûr, si possible, à avoir dans sa collection sans exception.

Glenlivet 25 ans Single Malt Scotch 43% – 364,50$ Exclusif SAQ Signature

Un Glenlivet de luxe puisque vieilli plusieurs années en ex-fûts de Xérès Oloroso pour un ajout de texture et de complexité. Intéressant comme whisky, mais pourrait être mieux fait et surtout, moins cher. Des notes de gâteau au fruit velouté, et riche.

Glen Moray 25 ans Single Malt Scotch 43% – 385,50$ Exclusif SAQ Signature

Affiné en ex-fûts de Porto, ce whisky de 25 ans d’âge a à l’aveugle plusieurs caractéristiques d’un whisky relativement jeune (pas immature), dominé par des notes de céréales, de bananes, de poires et de pommes. Avec une belle profondeur qui nous fait comprendre que le liquide a plus de temps derrière la cravate que ce qu’il semblait nous indiquer au départ, on entrevoit des subtiles étages de fruits rouges, de miel, de caramel fait lentement, mais avec patience et amour. Un excellent whisky, mais encore une fois un peu cher.

Benromach 1977 Single Cask #1268 Single Malt Scotch 56% – 3 136,25$ Exclusif SAQ Signature

Un Single Cask de 39 ans. Surprenament en-dessous des 5 000$… Selon quelques sources, les notes de fruits du verger et de la passion prennent la plus grande place dans le whisky, avec du bois toasté, et un côté cigare.

Categories: Arrivages SAQ

%d bloggers like this: