Laphroaig PX cask, 48% alc.

Vieilli dans trois types de fûts soit, en fut de chêne americain, en quart de fûts de chêne et finalement en ex fûts de Pedro ximenez.

Nez: cigare et suie de charbon, très goudronnée. Un nez qui est crasse, sale et surtout déstabilisant. Le fut de pedo ximenez est plutôt discret mais tout de même présent, ce sont ces arômes de tabac et de suie de charbon qui volent le show.

Bouche : huileux et goudronnée avec le tabac . Ooooooh il y a ces fruits qui entrent dans la danse!!!! J’aime bien. Par contre, comme au nez, la bouche est lourde et sale.

Finale: goudron chaud et poussière de charbon. Beaucoup plus sucrée si on compare cette finale à tout ce qui s’est passée en bouche et au nez.

Résumé: il faut vraiment attachée sa ceinture de sécurité avant de se lancer dans cette aventure laphroaig. Bien qu’on ne réinvente pas la roue au niveau de la palette des saveurs, ce laphroaig livre la marchandise et apporte un peu de bling bling avec les ex fûts de Pedro ximenez. Les amoureux de cette maison vont adorer!!!! Bravo!

Note: 4/5

%d bloggers like this: