‘LA PERLE RARE’

  • Ladyburn 42Y ‘William Grant & Sons Official Bottling’. 40%.

Nez : Très doux, sous influence du bois légèrement toasté. La vanille se déclare tout aussi sagement. Nous avons en arrière plan des fruits juste à maturité, ni trop sucrés, ni trop peu. Ce sont des fruits du verger, pommes, poires et probablement de la pêche. Pour un whisky de cet âge cette fraîcheur est vraiment impressionnante.

Bouche : D’une grande souplesse, elle est douce et bien plus influencée par les épices. Celles-ci sont douces également, mais tout de même il y a ce petit piquant qui active la langue. Ensuite c’est un peu de miel et beaucoup de pomme verte. La fin de bouche s’assèche progressivement. La vanille fait une apparition. 

Finale : Le boisé est plutôt impressionnant, il apporte de la sécheresse. La pomme procure l’amertume de sa pelure, mais encore un peu de sa chaire blanche, juteuse. La balance est intéressante et surtout pour un 40% d’une tenue très convenable.

Voici probablement l’un des whiskies des plus rares qui puissent exister.

En effet cette production qui s’était établie dans l’enceinte de la distillerie de grain du groupe William Grant & Sons, Girvan, avait pour objectif de compléter les assemblages du groupe.

Elle fut créée dans cette période de forte demande en 1966, alors que Glenfiddich devenait de plus en plus populaire.

Malheureusement suite à la menace de DCL de ne plus vendre à William Grant de whisky de grain, il fallut alors augmenter la production de Girvan.

C’est donc dès 1975 que fut stoppée la production et dès l’année suivante que la distillerie sera démantelée, avec pour objectif le développement de Girvan, qui par ailleurs depuis 2014 arrive de façon officielle sur le marché avec la gamme Patent Still.

Donc à la grosse louche la production a duré 9 ans et principalement injectée dans les blends, fermée depuis 42 ans ce qui par conséquent en fait une rareté absolue. 

%d blogueueurs aiment cette page :