Doré, plutôt aqueux, mais aux larmes fines, ce Kavalan se laisse deviner dès la première respiration de son bouquet. La noix de coco provenant des lactones du chêne américain ne peut mentir! Le sucre vanillé et la banane viennent compléter l’accent exotique. Il s’agit bien d’un fût de bourbon! Le glaçage à la vanille prend la palais d’assaut, se transforme en caramel au beurre réconfortant, puis est rehaussé de notes végétales herbacées qui s’accentuent à la rétro-olfaction. Un amalgame quasi-irréprochable, sans toutefois l’effet envoûtant que j’aurais souhaité.

-MarieH


%d blogueueurs aiment cette page :