Évalué par Martin Vigneault

43% alc./vol.
Distillerie Jura, Île de Jura, Écosse

Prochaine mignonnette au menu, le Isle of Jura 10 ans, connu aussi sous le nom de Isle of Jura Origin.

Ah, la mystérieuse Île de Jura. Sa distillerie éponyme y fut fondée en 1810 sous le nom de Small Isles Distillery, bien que comme presque partout en Écosse, du whisky s’y produisait bien avant. Plusieurs changements de propriétaire et de nom plus tard, elle fut fermée en 1901, avant de réouvrir en 1960 sous le nom de Jura et sous la tutelle de Whyte and Mackay Ltd. Ils ont en 2007 été achetés par l’entreprise indienne United Spirits Limited (aucun lien avec Amrut), pour à leur tour en novembre dernier (2012) être engloutis par le géant Diageo.

Même si l’île de Jura est géographiquement très proche du continent écossais, il n’en demeure pas moins un exploit de s’y rendre. On doit prendre l’avion jusqu’en Islay, la plus grande île d’Écosse, et ensuite prendre le ferry de Port Askaig jusqu’à Jura. Si vous visitez la distillerie, on vous donne à vie un verre de whisky gratuit par mois, pourvu que vous soyez sur place pour le consommer.

Comme le disait si souvent l’explorateur russe Pyotr Kozlov (1863-1935):

Les touristes, en général, se renseignent auprès des autres touristes, qui ne connaissent guère mieux leur chemin. Cela complique toujours tout. Surtout quand on ne parle pas la même langue.

Couleur or, ou bien sherry à peine bruni.

Nez:
Légère vanille, citron sûrette, infime fond de tourbe. Pin et sel de mer gros comme le bras, de quoi se croire au large même de Jura.

Bouche:
On commence avec des canneberges, pour ensuite être frappé par le pin avant de finir sur le citron. Miel, épices et malt. Très sec.

Finale:
Sèche et raisonnablement longue sur des notes de chocolat huileux et d’iode.

Équilibre:
Pour le prix, c’est de la bombe. En-dessous du Diurach’s Own, mais au-dessus du Superstition.

Note: 3/5

%d bloggers like this: