Après le millésimé 1987, on retrouve les terres de Highland Park chez Gordon & Macphail. Jeunesse et réduction feront ils bon ménage pour cet échantillon des Orcades…

Nez : c’est plutôt doux et sucré. Un peu de miel, une pointe de banane Haribo, de la crème pâtissière et de l’herbe coupée accompagnent quelques agrumes (orange). On ressent également la présence tangible du sucre céréalier qui tire sur le caramel. C’est tout simple mais suffisamment enrobé pour être agréable à humer.

Bouche : on a un peu de miel, de l’orange, de la pêche avec une légère fumée. Malheureusement, ces notes vont vite se tasser. La seconde partie de bouche apporte les céréales sucrées (bien sucrées). Les herbes coupées sont à nouveau de la partie donnant une amertume légère. L’anis, la cannelle, le poivre et le boisé se mêlent aux autres saveurs sans que la gourmandise ne perdure. Un peu sec et pas le plus HP des HP avec ce sucre céréalier qui est tout de même bien invasif.

Finale : c’est court avec une persistance qui est assez réduite (autour des épices). La fumée légère est toujours là tandis que l’orange et une pointe de miel se font discrets. En effet, une pointe herbacée, des épices plus chaudes (poivre, girofle) et une légère note boisée s’échappent de cette fin de bouche.

Un Highland Park simple et sans grand intérêt au final. En effet, le sucre et l’amertume ont tendance à trop s’imposer.

Note: 78

%d blogueueurs aiment cette page :