40% alc./vol.
Distillerie Glenmorangie, Tain, Highlands, Écosse

Bonjour les cocos, je suis navré du manque de mises-à-jour sur BLOGUEDEWHISKY.COM dernièrement, mais je vais me reprendre, la période estivale étant plutôt sèche avec les vacances et tout, je l’ai un peu échappé.

C’est lors d’un succulent repas à l’excellent Équilibre Boutique Traiteur dans le Vieux-Port que je me suis dit qu’il était temps de passer sous critique la si souvent oubliée expression d’entrée de gamme des seize hommes de Tain, le Glenmorangie Original 10 ans.

Glenmorangie sont reconnus entre autres pour leur penchant passionné pour les affinages spéciaux, qui partent tous de la même base, 10 ans en ex-fûts de bourbon bien à eux. Bien à eux car, ne faisant rien à moitié, la distillerie a acheté une forêt de chêne américain en entier dans l’état du Missouri. Ils en font bien sûr des tonneaux neufs, mais ils les laissent à l’air libre deux ans pour ensuite les louer à Jack Daniel’s et à Heaven Hills qui à leur tour s’en servent pour la maturation de quatre ans de leur whiskey américain. Ce n’est qu’ensuite que Glenmorangie ramène ces barils au pays pour les utiliser avec leur propre single malt.

Comme le disait si bien le cardinal Léger:

L’écrivain original n’est pas celui qui n’imite personne, mais celui que personne ne peut imiter.

Très doré, je dirais même couleur rayon de miel pâle.

Nez:
Miel, épices, caramel, vanille, fruits secs, nectarine, fleurs et traces de fumée. S’annonce crémeux.

Bouche:
Encore épices, caramel, miel et vanille. Notes de parfum, de fleurs, d’agrumes et de fumée. Touche de tiramisu. Très proche du nez.

Finale:
Boisée et douce, très courte, sèche et propre. Franche même.

Équilibre:
Valeur sûre. Excellent pour l’initiation aux Highlands. Expression d’entrée de gamme sur laquelle on peut compter. Plus raffiné que le Glenfiddich 12 et plus goûteux que le Glenlivet 12.

Note: 3/5

%d bloggers like this: