43% alc./vol.
Distillerie Glenmorangie, Tain, Highlands, Écosse

Encore mille mercis à nos explorateurs pour un soupçon de cette expression splendide de la légendaire Glenmorangie. J’entends déjà les adeptes du principe de la pyramide du whisky me dire de ne pas grimper trop vite, mais ce n’est pas comme si j’avais claqué 800 balles en SAQ pour y goûter. Je me considère tout de même privilégié, 25 ans ce n’est pas rien.

Un superbe témoignage du savoir-faire des seize hommes de Tain, ce Glenmo est sans aucun doute un des meilleurs scotchs que j’aie eu l’honneur de déguster. Comme l’a parfois dit Louis Vuitton dans ses premiers temps à la barre de la distillerie:

Le plus beau cadeau que puisse offrir une femme à un homme, c’est la tranquilité.

P.S. C’est la seule photo de cette dégustation que j’ai vraiment ratée, alors je dois encore une fois lever mon chapeau aux interwebs pour m’avoir dépanné.

Nez:
Sherry, fruits, amandes. Une grande kermesse mêlant l’orge juteuse à la frangipane à la mangue de ma belle-mère.

Bouche:
Caramel salé, miel, fleurs, cannelle et épices. Parfois le chêne et le cacao tentent une percée mais restent effarouchés malgré tout.

Finale:
Un brin mentholé, épicé. L’influence du sherry semble sans fin. Des notes de chocolat au café semblent vouloir s’éveiller.

Équilibre:
Plus balancé que ça tu meurs. D’une élégance et d’une souveraineté sans pareil. Même si vous n’aimez pas le whisky, je mets au défi quiconque de lever le nez là-dessus. Respectez au moins son sommeil d’un quart de siècle.

Note: 4/5

-Martin Vigneault

%d bloggers like this: