Glendronach – Cask Strength – batch 4 – 54,7% – OB – 2015

La fameuse référence brute de fût de chez Glendronach est ici présentée via son quatrième batch. Mélange de fûts de sherry Pedro Ximenez et Oloroso, se place t-il correctement dans la gamme officielle et surtout est-il à la hauteur du batch 1 et du batch 3 que nous avions déjà chroniqués ?…

Nez : on a beaucoup de sherry. Jusque là pas de problèmes en vue. On sent du miel, beaucoup de fruits secs allant de l’amande amère aux raisins secs en passant par la noix. On a des notes de Pralinoise également qui viennent donner un coup de fouet. Gourmand et rond, forcément flatteur en somme. L’ouverture lui enlève cette candeur pour apporter du cacao en poudre et des épices (cannelle principalement). Enfin, du graphite et un peu de fruits blancs semblent arriver. Ils restent pourtant sur la réserve. C’est un nez à évolution rapide qui stagne en peu de temps avec un retour de la note de praliné.
L’eau rend plus hommage au cacao et aux épices même si on découvre un peu de cuir et des pommes. Il devient alors moins marqué par le sherry. On perd un peu d’intérêt olfactif, reconnaissons-le.

Bouche : c’est chaud et l’alcool n’est pas complètement absent des débats. Il est très centré sur le malt et les fruits secs (noisettes, noix) alors que l’on retrouve des éléments du nez comme la Pralinoise en seconde partie de bouche (succincte), les raisins de Corinthe et la cannelle. Au rayon nouveautés, on perçoit des agrumes et de l’herbe coupée qui n’avaient pas percés au nez. L’eau calme les ardeurs alcooliques. C’est plus miellé et ample avec une alliance des fruits secs (noisettes en tête) et des agrumes, de l’herbe coupée et une pointe de pommes à la rhubarbe. Dans l’ensemble, c’est bien fait et cela remplit aisément le cahier des charges. Cependant, cela manque vraiment d’élégance et d’un peu de précision.

Finale : longue. C’est quand même bien plus sec qu’au départ avec ce cacao en poudre qui s’allie à de la cannelle et à une pointe d’orange pour finir sobrement. L’arrière-bouche est moyenne sur l’orange et la cannelle. L’eau renforce l’aspect herbacé.

Note : 86

Résumé : Un sherry putassier et sans véritable élégance mais qui possède une complexité notable et quelques arômes bien sentis (Pralinoise) le rendant plutôt jovial.

Photos : http://www.whiskyandco.net/glendronach-cask-strength-batch-4-547-ob-2015/

%d bloggers like this: