lost distillerie a été créé en l’honneur dès distilleries qui n’existe plus, aussi appelé ghost distillerie. Gerston était en activité dans les années 1780 pour cesser leur opération fin 1800. Lost distillerie a comme objectif de recréer l’image de ces distilleries en utilisant le plus possible ce que ces distilleries utilisaient autrefois.

Le nez est vraiment spécial la fumée jambon. L’arrivée en bouche est aussi vraiment woww, texture huileuse, peat smoke a fond! Ajoutée à Ca une touche fruitée. Là où je suis quelque peu déçu Cest au niveau de la finale, Ca tombe à pique, c’est une chute libre. Tous ces arômes s’estompent rapidement à mon grand desaroie  Ca me fait un peu penser au smokehead, le départ est incroyable et la fin nous laisse bouche-bé, tu te dis: ah non pas déjà fini. En sachant que ce gerston est la version la plus complexe de la trilogie je dois dire que je vais m’en tenir à celle-ci. Ce manque au niveau de la finale est probablement due au fait qu’il y a dès whisky trop jeune dans ce gerston, ce qui apporte de l’ombre aux arômes à et la complexité des whisky plus âgé.

Note: 3/5

%d bloggers like this: