Évalué par Martin Vigneault

47.3% alc./vol.
Distillerie Dumbarton, Dumbarton, Lowlands, Écosse

On débute l’énigmatique dégustation spéciale du Club de Scotch Whisky de Québec portant sur les distilleries disparues avec le doyen de la soirée, un embouteillage de Douglas Laing sous la marque Clan Denny, le Dumbarton 46 ans.

La distillerie Dumbarton fut construite en 1937 dans la ville du même nom et était à l’époque la plus grande en Écosse. Elle appartenait à George Ballantine & Son, une filiale de Hiram Walker, maîtres-à-penser derrière notre bon vieux Canadian Club, avant d’être démolie en 2002. Les dirigeants ont jugé que leur distillerie voisine Strathclyde, près de Glasgow, pouvait continuer à distiller le grain qui continue à servir pour le populaire blend Ballantine’s.

Comme le disait si bien autrefois la romancière brittanique J.K. Rowling:

Quarante-six ans ! Mots magiques. Sorte de graduation au seuil de la vie. Diplôme moral et physique qui doit ouvrir les routes de la réussite et du bonheur.

Couleur d’un ambre riche et doré rappelant certains whiskeys de maïs américains.

Nez:
Semble plutôt simple. Bourbon, chêne vanillé et petits fruits dans un sirop de maïs très sucré.

Bouche:
Vapeurs d’alcool assez fortes au départ, bien que le nez ne laissait rien présager de tel. Raisins blancs, touche de vanille. Cannelle et menthol avec des notes d’eau municipale non-filtrée vers la fin.

Finale:
Quand même chaude, à la hauteur de son taux d’alcool. De faibles vagues d’amande et de noisette sont rapidement étouffées par une avalanche désagréable de poussière de pierre. On croirait que le fût a été trop longtemps oublié au fond de l’entrepôt.

Équilibre:
Décevant pour un whisky de cet âge. Manque flagrant de complexité. Plutôt poche, surtout au prix demandé.

Note: 2/5

%d bloggers like this: