43% alc./vol.
Distillerie Dalmore, Alness, Highlands, Écosse

Merci Pierre-Luc pour avoir partagé avec moi cette mignonne éprouvette de Dalmore 18 ans que tu as ramené d’Écosse. Elle provient d’un ensemble vendu à même la distillerie comprenant le 12 ans, le 18, le King Alexander III et un quatrième dont je ne me souviens plus.

Le Dalmore 18 ans est une expression qui a vieilli 14 ans en fûts de chêne américain, suivi de trois ans en barils de sherry Matusalem (un Oloroso de 30 ans), pour boucler la maturation avec une dernière année en futailles de sherry standard. Le site de critiques Proof66 le classe comme l’un des 20 meilleurs scotchs au monde.

Comme le marmonnait parfois dans sa barbe Alexander Matheson, le fondateur de la distillerie:

Aucune race ne peut prospérer si elle n’apprend qu’il y a autant de dignité à cultiver son champ qu’à composer un poème.

Sa couleur est d’un bronze tirant sur la ganache au caramel.

Nez:
Un sherry bien affirmé. Pelure d’orange survient au second plan avec des notes de toffee brûlé collé au fond du chaudron. Flan au caramel avec une touche de toast de pain au raisin brûlée.

Bouche:
Chaud et mielleux, très rond en bouche. Un peu de vanille, de pomme et d’orge, tranquillement remplacés par un pneu ramolli sur l’asphalte lors d’une chaude journée de juillet 1953.

Finale:
Caoutchouc chauffé et épices. Je me vois en train de mâcher de la gomme à la cannelle au centre-ville de Saint-Basile-le-Grand.

Équilibre:
Bien que ce ne soit pas nécessairement le premier auquel on pense, le Dalmore 18 reste un splendide choix pour accompagner un dessert passionnément sucré.

Note: 3/5

-Martin Vigneault

%d bloggers like this: