Évalué par Martin Vigneault

43% alc./vol.
Compass Box, Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Le troisième whisky de la dégustation du 6 mai dernier au Club de Scotch Whisky de Québec, spéciale mettant en vedette les blends de la compagnie anglaise Compass Box, est un assemblage à l’histoire particulière, le Compass Box the Spice Tree.

Ce que le Spice Tree a de particulier, c’est qu’autrefois, pour multiplier l’intensité des saveurs et peut-être même accélérer le processus de vieillissement, Compass Box ajoutait dans les barriques de Spice Tree des lattes de chêne d’autres fûts, décuplant par le fait même la quantité de bois en contact avec le whisky. Lorsque la Scotch Whisky Association eut vent de cette pratique, ils ordonnèrent à Compass Box de cesser immédiatement cette “tricherie” sous peine de ne plus pouvoir appeler le Spice Tree un scotch whisky.

Ils obtempérèrent et aujourd’hui cette astuce ne sert plus à l’élaboration de ce blend. Si vous avez la chance de goûter à la mouture précédente (car ils ont eu le temps de faire quelques embouteillages), saisissez-la sans hésiter. Malheureusement l’expression que je vous présente ici est issue de la nouvelle façon de faire de la compagnie.

Comme le disait si bien le seigneur, fugitif et écrivain écossais Alexander Forbes, 4e Lord Forbes de Pitsligo (1678–1762) :

La sérénité ne peut être atteinte que par un esprit désespéré et, pour être désespéré, il faut avoir beaucoup vécu et aimer encore le monde.

Beau coloris doré et neutre. Épice? Mélange gériatrique?

Nez:
Vanille florale, presque eau de rose. Épices, noisette et raisins secs. Un peu de cassonade avec une lointaine impression de sherry. Explosion de fleurs au 2e nez.

Bouche:
Vanille, butterscotch et épices prennent l’avant-scène. Très rond et juteux en bouche. Le épices mariées à son taux de 46% le font paraître plus fort qu’il ne l’est en réalité.

Finale:
Longue et chaude, elle passe par la cannelle et le gingembre pour finir sur la pâte d’amandes. Frangipane, même.

Équilibre:
Très satisfaisant. Bon blend de milieu de pyramide. Je n’irais pas jusqu’à en garder une à la maison, mais je ne refuserai certainement pas un verre si on me l’offre.

Note: ★★★★★

%d blogueueurs aiment cette page :