Canadian club 40 ans 45% alc.

Nez: timide, butterscotch et fut de chêne, j’ai attendu cette complexité tant attendu mais elle n’est malheureusement pas venue. Un peu d’épices, cassonade. Un nez hyper typique Canadian club.

Bouche: très très soyeux, belle texture, caramel écossais , tout en douceur, on goûte à peine l’alcool. Encore une fois je m’attendais à un peu de feux d’artifices mais ce ne fut pas le cas.

Finale: astringente, boisée et un peu plus axée sur l’alcool. C’est à ce moment qu’il y a un peu d’excitation, les épices poivrée remontent en bouche, il y a une belle sensation qui tapisse toute l’intérieur de la bouche. Un finale moyennement longue avec une complexité respectable. Lastringence vient assécher la bouche, ce qui est plutôt intéressant.

Résume : les attentes étaient très très élevé et je pense que ça a jouer énormément dans la balance. Le nez était plutôt ordinaire et vraiment timide tandis que la bouche manquait légèrement de complexité. Par contre, la finale était bien, beaucoup mieux que ce que Canadian club nous a habitué. Il faut se rappeler tout ce coté soyeux tout en délicatesse de ce whisky et cette finale qui remonte en bouche et qui nous rappel ce vieux bois de grange. Je dois avouer avoir espérer un peu plus de ce whisky mais il mérite d’y regoûter car je crois que l’oxydation peut lui apporter un peu plus de personnalité.

Total: 4/5

%d bloggers like this: