Bunnahabhain moine port pipe, 2004 feis ile, bouteille 1541/1596, 55,6% alc.

Nez: fumée de tourbe, gras, terreux, noix grillées, cherry blossom, cacao et café , feu de camp. Le nez est hyper riche et complexe, la suite des choses s’annonce intéressante.

Bouche: vineux, huileux, raisin rouges, tourbe mouillée, légèrement épicé, noisette grillée, on ne sent aucunement le pourcentage dalcool, mariage parfait entre les arômes ainsi que l’équilibre qui est sublime.

Finale: poivrée, riche avec une belle puissance au niveau de la tourbe et du fût de porto. Légèrement acide avec le café qui revient nous faire un clin d’œil. Le côté terreux est bien présent et la finale est d’une très belle longueur.

Résumé: bunnahabhain n’a pas l’habitude de décevoir et c’est encore le cas ici. Très représentatif de la maison, seul disctintion, le côté tourbé. Beau mélange de fruits, tourbe et légèrement salin. Ce qui m’impressionne c’est que nous ne ressentons pratiquement pas le pourcentage d’alcool. Malgré les 55,6% affichée au cadran, ce Bouna démontre une belle souplesse, ce qui est plutôt rare pour des whisky aussi jeune jumelée à un ci haut pourcentage d’alcool. Encore une fois bravo bunnahabhain.

Note: 4.5/5

%d bloggers like this: