Bruichladdich organic barley, 2006, bouteille 127/390, 10 ans, 60,8% alc.

Nez: agrumes, citron, vanille en gâteau, le nez est crémeux, riche, épices et bonbon menthole. Petit côté terreux et floral avec une touche de banane et boisé.

Bouche: texture huileuse, piquante, on ressent le haut pourcentage d’alcool. Vanille et citron avec du miel style honey comb. Plutôt boisée et agressif, c’est rude en bouche. Les bonbons pour la grippe au citron avec un peu de poivre rouge en fin de bouche.

Finale: alcoolisée, agressif, d’une belle longueur mais possible que ce soit à cause du taux d’alcool. Finalement c’est boisé, on détecte rapidement le fût de bourbon qui apporte énormément de tanins, qui fait en sorte que la finale est plutôt sec.

Résumé: un whisky qui pourrais être défini de brute, jeune whisky, très influencé par le fût, beaucoup d’arômes de vanille et de citron. Énormément de fraîcheur mais le taux d’alcool est définitivement trop élevé pour ce type de conception. Un ajout d’eau est fortement conseillé. Ce n’est pas ce que bruichladdich fait de mieux.

Note: 3/5

%d bloggers like this: