Bruichladdich black art 4, 23 ans, 1990, 49,2% alc. la seule chose que nous savons de ce bruichladdich Cest qu’il a été vieilli en fut de chêne américain et français.

Nez: caramel butterscotch, chocolat noir et épices avec cake à la vanille et fruits séchés.

Bouche: powwwww qu’est ce qui se passe???? Explosion de saveurs mais quelque chose est comment dirais je… désaxée. Les épices mélanger à l’alcool apporte une trop grande puissance en bouche. Ce n’est pas mauvais, juste que c’est dérangeant. Jai de la difficulté à garder le whisky dans ma bouche 10 secondes tellement Cest brûlant.

Finale: poudreuse, axée sur les fruits séchés, d’une belle longueur.

Résumé: ce black art a quelque chose de très particulier qui se passe en bouche et même avec quelques petites gouttes d’eau, l’effets diminué en intensité mais on voit clairement que c’est la façon dont il est fait. Il y a une complexité ok et de la à payer le prix demandé? Pas pour moi.

Note: 3.5/5

%d bloggers like this: