Évalué par Martin Vigneault

43% alc./vol.
Distillerie Bowmore, Bowmore, Islay, Écosse

On se garde un vétéran en guise de septième et avant-dernière expression de la soirée Auchentoshan – Glen Garioch – Bowmore avec le Global Master of Malt Iain McCallum au Club de Scotch Whisky de Québec: Le Bowmore 18 ans.

C’est un whisky qui a été lancé en 2007 dans l’optique de remplacer le 17 ans cask strength, ce dernier étant uniquement disponible dans les marchés duty-free. Dix-huit ans de maturation sous le niveau de la mer et une forte exposition aux vents salins de l’Atlantique on su je l’espère créer un malt de l’Islay d’une grandeur inégalée.

Comme le disait si bien mon vieil ami le cardinal Léger, que j’appelle aussi parfois « vieille branche »:

Les bonnes choses n’arrivent que lorsqu’on renonce à les espérer ; à l’inverse, à trop espérer, on les empêche de se produire.

D’un ambre roux foncé démontrant la puissance de son côté sherry.

Nez:
Agrumes, fruits secs, nectarine et pruneau juteux. À peine fumé, la tourbe reste à l’arrière-scène et laisse briller les fruits. Au deuxième nez on lui découvre un angle plus fumé et boisé.

Bouche:
D’une douceur sucrée à fond. Un brin de cuir tourbé vient danser langoureusement avec une grappe de raisins baignant dans un merlot fruité.

Finale:
Épicée, longue et chaleureuse, bardée de cuir, de cannelle et de dattes.

Équilibre:
Solide expression de 18 ans. Doté d’une remarquable complexité, c’est un scotch qui descend excessivement bien, quoiqu’un tout petit peu décevant, surtout pour le prix. Mais peut-être est-ce ma faute, peut-être me suis-je fait trop d’attentes?

Note: 

%d bloggers like this: