Évalué par Martin Vigneault

43% alc./vol.
Distillerie Bowmore, Bowmore, Islay, Écosse

Merci à Pat et André pour un essai encore une fois d’une exclusivité du marché hors-taxes, le Bowmore 15 ans Mariner, l’ancien embouteillage de surcroît.

Une autre des expériences savoureuses de la distillerie, on parle ici d’un savant mélange de barils de bourbon américain et de sherry oloroso, dans le but d’obtenir une saveur unique.

Bien que ça ne fait pas très longtemps que l’embouteillage et l’étiquetage de l’expression aient changé, on dit que la nouvelle mouture est déjà en rupture de stock. Alors disons qu’on est pas mal chanceux d’avoir la vieille.

Mais de toute façon, quand on a affaire à la plus vieille distillerie de l’île d’Islay, qui date de 1779 après tout, on ne devrait pas trop s’en faire…

Comme le disait si bien le politicien et général romain Marc Antoine (83 av. J.-C. – 30 av. J.-C.) :

Ce n’est pas parce qu’il y a de la neige sur la couverture qu’il n’y a plus de feu dans le poêle.

Riche de la couleur du fût de xérès. Roux à fond.

Nez:
On lève doucement avec fruits secs, toffee et épices douces du sherry. Très timide et peu agressif. Le tout est porté par une feuille de tabac douce et discrète. 40 à 43% d’alcool maximum selon le nez. Un air marin bardé d’un peu de tourbe vient habilement ficeler le tout.

Bouche:
Hyper-fruité en bouche, retour sur la feuille de tabac, mais cette fois-ci avec un peu de cuir. Ça ne prend pas trop de temps avant que les épices nous rattrapent. 46%?

Finale:
Longue et chaude avec une agréable pointe de cuir fumé.

Équilibre:
Je commence de plus en plus à découvrir avec joie des Bowmore comme il ne s’en fait plus. On s’éloigne encore de l’idée que je me faisais de la distillerie, et c’est une bonne chose.

Note: ★★★★★

%d bloggers like this: