46% alc./vol.
Distillerie BenRiach, Elgin, Speyside, Écosse

Le troisième scotch présenté par Stewart Buchanan au Club de Scotch Whisky de Québec le 30 avril dernier nous emmène en territoire tourbé. Voici le BenRiach 10 ans Curiositas Peated.

La région du Speyside n’a jamais été réputée pour ses whiskys tourbés, voilà pourquoi cette expression de BenRiach est une véritable “curiosité”. Mettons que ce whisky a changé la donne quant aux expressions typiques des régions, de quoi fausser les dégustations à l’aveugle.

Mais comme me l’a confié plus d’une fois autour d’un blasphématoire brandy mon bon ami Stevie Wonder, qui célèbre d’ailleurs ses 63 ans aujourd’hui même:

What you see is what you get…

Une belle couleur jaune paille foncé rappelant l’Islay…

Nez:
Ça sent la tourbe dès que les premières gouttes sont versées. Fumée de tourbe, herbe, iode, sel marin. Ça respire le Bowmore.

Bouche:
Sel, iode, épices, fumée de tourbe. Rend justice au nez.

Finale:
Phénol, savon, hôpital. Festival du diachylon. Larme de chocolat. Gagne en qualité et en longueur.

Équilibre:
Un petit kick en finale vient faire gagner des points. Bien que j’aie déjà dit que si vous aviez un 20$ de trop vous devriez privilégier le Bowmore 12 ans sur le McClelland’s Islay, ramassez encore un 10$ de plus et tapez-vous un Curiositas.

Note: 3/5

-Martin Vigneault

%d bloggers like this: