43% alc./vol.
Distillerie Auchentoshan, Dalmuir, Lowlands, Écosse

Scotch Whisky numéro deux de mardi dernier avec Iain McCallum et les joyeux lurons de Québec Whisky, le Auchentoshan Three Wood. Pourquoi trois bois? Non Steve, ce n’est pas un jeu de mots sur le golf, c’est une question de maturation.

Une belle grosse maturation juteuse de 12 ans répartie dans trois fûts différents: dix ans ex-bourbon américain, un an ex-sherry oloroso et une dernière année dans des tonneaux ayant contenu du sherry pedro ximénez. Au premier coup d’oeil ça peut paraître effrayant, chaotique même, mais restez assurés que ça ne fait qu’enrichir le caractère unique de cette expression.

Visuellement il est plus roux foncé que le 12 ans. C’est maintenant qu’on va vérifier si le dicton qui dit que les roux n’ont pas d’âme est fondé…

Nez:
Chocolat à l’orange, raisins, feuilles de tabac. Unique. Acidité plaisante.

Bouche:
Vanille et sherry surplombent des épices mordantes. Caractère hyper boisé. On hésite à l’avaler pour le garder en bouche encore un tout petit peu…

Finale:
Tous plein de petits fruits. Chaud et apaisant sur la pente douce. Du réconfort en liquide.

Équilibre:
Une très nette coche au-dessus de son homonyme de l’article précédent. En guise de conclusion, je vous rapporte ces paroles que m’a confiées Tiger Woods lors de ma dernière visite à son chalet manitobain:

Trois marmites, grande fête ; trois femmes, tempête.

Note finale: 3.5/5

-Martin Vigneault


0 Comments

%d blogueueurs aiment cette page :