Évalué par: Thomas Favre

 

Nez : assez puissant. Se décline sur les fruits mûrs (pommes, poires) cuits au beurre – légèrement salé – avec un peu de zeste de citron. Il est tout autant maritime (l’ouverture aidant, sur le poisson, les algues). Un nez à la fois marin, pâtissier et liquoreux efficace et doté d’une belle densité.
Avec de l’eau le caractère pâtissier prend le pas, avec des notes de noisette et de praliné en sus.

Bouche : puissant en alcool (même après la dilution), le malt est bien présent et est allié au fruit pâtissier (poire en tarte). Les épices rendent l’ensemble un peu amer – muscade, piment. L’eau change peu le profil.

Finale : retour en force du malt fumé saupoudré de chocolat au lait et de pâte d’amande. Un ajout parcimonieux de nougat est là pour cimenter le couple sucré. La finale est assez courte par rapport à l’attente.

Un beau nez qui mérite qu’on le laisse s’ouvrir. Ses propensions maritimes et gourmandes sont intrigantes. La bouche est puissamment alcoolisée (trop) mais le profil n’est pas dénué d’intérêt. La finale est par contre en-deçà eu égard à sa longueur.

Note: 84

%d bloggers like this: