Évalué par: Thomas Favre

 

Nez : nez assez doux et rond, doté d’une présence beurrée, d’une végétation fumée quelque peu fermière. Assez monolitihique au premier abord. Un panier de fruits automnaux et une présence d’agrumes en retrait avec des pointes de chocolat. Le caramel au lait prend ensuite le dessus – confiserie. On trouve aussi du menthol et du piment.
Avec l’aération, le cacao se fait dominateur laissant en complément de la poire fraîche couchée sur un lit de paille.

Bouche : l’entame en bouche se fait sur le chocolat malté et caramélisé avant de venir se faire bousculer par le cacao pur donnant une touche d’amertume.

Finale : le chocolat au lait et la noisette sont alliés à l’herbe humide et une pointe de cassis. Équilibrée avec des relents tourbés légèrement salés. D’une longueur moyenne.

Un nez vraiment enchanteur, passant du pâtissier à la confiserie. L’aspect Noël s’étend à la bouche dans un bel équilibre, une belle intégration de l’alcool. Dommage qu’elle manque de complexité. La finale aurait mérité un peu de longueur. Au final, un bon whisky bien maîtrisé qui bénéficie d’un nez aguicheur. Son manque de complexité est en partie compensé par la justesse de ses arômes.

Note: 85

%d bloggers like this: