52.1% alc./vol.
Distillerie Ardbeg, Port Ellen, Islay, Écosse

Bienvenue à la première de trois critiques sur la sélection du Club de Scotch Whisky de Québec pour le fameux Ardbeg Day 2013. Une fois les délicieux cocktails du Talea consommés, la dégustation de scotchs straight commence par l’expression créée justement pour cette occasion, le Ardbog.

Avec raison, un marketing du tonnerre a été déployé pour l’occasion, entre des bannières Ardbeg flottant un peu partout et des brouettes pleines de tourbe, une bouteille de Ardbog littéralement enchaînée pour contenir toute la puissance de sa tourbe.

Merci à Ruaraidh, Patrick, Pierre-Luc, David et Baptiste pour avoir sorti leurs gros bras, car la bouteille de Ardbog que nous avions pour la dégustation était un monstre de 4.5 litres. Officiellement, on appelle cela un Mammouth.

Comme l’a quelques fois proféré le philosophe polonais Jósef Kremer:

Tremblez devant l’esclave quand il brise ses chaînes.

En levant le verre devant la fenêtre du Talea, le peu de soleil nous dévoile un whisky ochre, doré tirant sur le cuivre.

Nez:
Douce fumée, caramel au beurre style Werther’s Original, noisette, cuir. Notes de lavande, de gazon et de tourbe.

Bouche:
Ample et huileux au niveau de la texture. Caramel salé et épices. Le sherry domine rapidement la fumée de tourbe pour un résultat puissant et doux à la fois.

Finale:
Les épices surfent doucement sur une vague de fumée iodée.

Équilibre:
Un grand cru Ardbeg, une belle édition spéciale. De quoi se rappeler 2013.

Note: 4/5

%d bloggers like this: