Le 1er juin 2013, pour l’Ardbeg Day, la distillerie d ‘Islay nous proposait comme toujours un embouteillage limité. Un whisky de 10 ans, fruit du mélange d’un fût de bourbon et d’un fût de Xérès Manzanilla. Une version qui ne restera pas dans les annales…

Nez : on se retrouve face à une tourbe étrangement neutre (légèrement chimique), de la vanille, de la banane et du citron. La sucrosité est élevée et le rend moins agréable. L’ouverture offre de la mandarine et des notes gazeuses.

Bouche : la tourbe est plutôt beurrée avec des notes un peu mornes (vanille, citron, caramel). La sucrosité est toujours trop forte et envahit l’espace de dégustation. On a alors une petite pointe d’alcool qui surgit.

Finale : très neutre sur la vanille et le caramel. L’arrière-bouche se trouve sur la vanille, le citron et les épices douces.

Un Ardbeg en mode croisière, incapable de susciter des émotions. Certes, son consensus est plutôt bien senti mais il n’apporte pas grand chose à la gamme régulière

Note: 82

%d blogueueurs aiment cette page :