Ardbeg airigh nam beist, 1990, 46% alc.

Nez: vraiment la tourbe médicinal c’est incroyable! On retrouve ce caoutchouc toaster avec ce qui me fait penser à du suprême d’orange et des agrumes et du menthol. Légèrement salin, bord de mer les pieds dans le sable frais.

Bouche: quelle belle texture huileuse à la Ardbeg! Ca goûte vraiment mais vraiment les plaster et le caoutchouc brûler. Ajoutez ce beau mariage de cotée sucrée salée. Cette tourbé graisseuse me rappel pourquoi j’aime tant Ardbeg. Plus la dégustation avance, plus les fruits et leur sucre se font de plus en plus présent.

Finale: épicée, grasse et vraiment mentholée dans le style bonbons pour la toux. Une finale avec de la prune? Et c’est vraiment à cette étape qu’on goûte un peu plus l’influence du fut.

Résumée: un peu moins sucré que ses frères, ce Ardbeg à une personnalité bien à lui. Beaucoup plus
Medicinal et salin, il apporte vraiment une très belle expérience gustative. Facile de reconnaître qu’il fait partie de cette grande famille des Ardbeg. Bravo!!

Note: 4.5/5

%d bloggers like this: