Ah les vieux Ardbeg ! Ils n’étaient pas ces krakens de tourbe que l’on découvrit ultérieurement. Ce jeune Cadenhead provenant de la fameuse serie des Dumpy ne peut que s’acheter à prix d’or. Un tarif mérité ?

Nez : on a des jus de fruits exotiques (mangue, ananas, papaye), du cumin et du pain de mie. On a une légère fumée qui tire sur le cake aux olives et les aromates (origan). La tourbe est légère mais reste assez sèche ( herbacée mais aussi avec du plastique, du caoutchouc voire un voile fermier par bribes). On sent des notes lactées ( crème aux fruits). Un nez assez varié et qui rappelle les vieux Islay exotiques. On aurait aimé un peu plus de présence mais c’est agréable.

Bouche : c’est assez étrange avec une tourbe qui part plus sur le caoutchouc qu’au nez mais toujours avec une note lactée et fermière. De même, on a de l’exotisme (type multi-fruits) avec beaucoup (mais alors beaucoup) de cumin (graine). De manière générale, les herbes aromatiques sont bien présentes avec de l’origan, des herbes de Provence mais aussi du thym qui s’émancipe avec la seconde partie de bouche. Du caoutchouc, de l’exotisme et des épices/aromates ; Un profil surprenant et plaisant. De là à dire que c’est exceptionnel peut-être pas.

Finale : on a une longueur moyenne avec toujours une trame fruitée mais surtout un combo thym-cumin qui ressort. L’arrière-bouche est toujours épicée avec une légère âcreté mais rien de rédhibitoire.

Un joli Islay qui donne dans l’exotisme mais surtout dans les épices vivaces (graine de cumin et thym) et, plus accessoirement,la tourbe à tendance caoutchouteuse. Très bon mais un peu trop épicé sur la fin.

Note: 88

%d blogueueurs aiment cette page :