Évalué par Martin Vigneault

46% alc./vol.
Distillerie Abhainn Dearg, Uig, Île de Lewis, Écosse

S’il y a un first world problem récurrent dans le monde de l’écriture du whisky, c’est bien qu’il y a trop des whiskys à essayer en comparaison du temps que nous avons à coucher sur papier nos évaluations. Je vais donc faire ici un retour sur les expressions d’une dégustation du Club de Scotch Whisky de Québec du 22 avril dernier, portant sur “Ces whiskys qui ont marqué l’histoire”. Nous avons entamé la soirée avec un tout nouveau malt de l’île de Lewis en Écosse, le Abhainn Dearg Single Malt 3 ans.

Ce qui rend ce whisky si particulier et qui en fait un “whisky à histoire”, c’est entre autres le fait que non seulement c’est le premier malt légal à être produit dans les hébrides extérieures, mais c’est aussi le premier en plus de 170 ans à quitter l’île de Lewis.

Comme le disait de façon si auguste mon regretté ami Sir Winston Leonard Spencer-Churchill (1874-1965) :

Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l’avenir et qui, par la suite, est également capable d’expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l’avait prédit.

D’une extrême pâleur, on en tire deux hypothèses ; soit un vieilissement en fût de bourbon, soit une jeunesse flagrante. On nous informe que le second choix est juste.

Nez:
Nez très jeune et affranchi. Un fond de mélasse nous rappelle que nous ne sommes pas très loin d’un new make. Une myriade d’arômes, pommes, figues, chêne, herbe et fleurs pour finir sur une croûte de fromage coulant, un peu comme le Secret de Maurice.

Bouche:
Sucré et huileux à l’arrivée, surfant sur des notes de mélasse, de chêne puissant et de champ de fleurs. Un fond de céréales au miel et aux noix apaise un peu son côté fougueux.

Finale:
Légèrement fade, légèrement métallique. On garde longtemps l’impression de chêne neuf en bouche.

Équilibre:
Excellent choix au niveau du taux d’alcool. Ce n’est que le début, c’est un malt qui a avantage à vieillir bien plus. Plein de promesses.

Note: ★★★★★

%d blogueueurs aiment cette page :